Sexe bestial et passionnel avec une femme

lui-ecrire

Bonsoir, j’adore le sexe, mais pas sans sentiments, car cela ne me procure aucun plaisir. J’ai besoin d’être connecté à la personne, de sentir une complicité et une vive alchimie. J’aime quand mon amoureux me plaque contre le mur, m’embrasse avec fougue en me disant « tu es belle, j’ai envie de te faire l’amour », passe ses mains sous ma mini jupe, insère ses doigts en moi, tout en murmurant mon prénom. Et quand il me lèche l’oreille, me donne une petite fessée et qu’il caresse mes jambes, je ne réponds plus de rien. En un mot, j’aime quand c’est à la fois tendre, passionnel et sauvage. Ce que je préfère, c’est faire l’amour juste après une bonne dispute voire même pendant. J’aime ce côté bestial et passionnel. C’est dans ces moments-là que la fougue se veut plus puissante. J’aime les gestes brusques, sentir ses lèvres sur mon corps alors qu’il retient mes mains pour m’empêcher de le gifler suite à notre désaccord cinglant. Pendant l’acte en lui-même, j’aime les positions qui nous mettent en symbiose totale. Autrement dit, quand nos deux corps se font face : le dialogue après la tempête. Ce dont je raffole, c’est être pris en levrette et que tu me lèches. J’adore quand il me retourne et me bloque les mains au-dessus de moi, qu’il me lèche la chatte, qu’il me regarde dans les yeux pendant l’acte et me dise que je l’excite. Ah ! Et qu’il me touche l’anus, j’aime quand c’est doux. Des baisers tendres alternant avec des baisers fougueux, nos mains qui se joignent naturellement, les caresses dans le dos, ses lèvres partout sur mon corps, des petits mots doux comme « tu es superbe, je t’aime tant » les « oh oui mon Amour », les échanges de regards qui veulent tout dire, les sourires de bien-être sur le visage de l’autre. Les positions celles qui viennent dans la fluidité de l’acte, rien de préméditer, de décider à l’avance. Ensuite que l’échange soit sauvage ou plus romantique, quelle importance si le partage est « magique ». Les positions celles qui viennent dans la fluidité de l’acte, rien de préméditer, de décider à l’avance.